LES ORIGINES DE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

Les sources de la Médecine Traditionnelle Chinoise peuvent être liées aux anciennes pratiques chamaniques et les premiers indices de l’utilisation de l’acupuncture remonte à l’âge de bronze (1800/1400 avant JC). Mais, ce n’est que quelques siècles plus tard (entre le V° et II° siècle avant JC) que la médecine chinoise devient un ensemble cohérent.

C’est par l’observation de l’univers et la compréhension de la place de l’homme dans cet univers que vont s’élaborer les concepts théoriques et les principes fondamentaux de la pratique.

UNE VISION GLOBALE DU CORPS.

      La Médecine Traditionnelle Chinoise s’appuie sur plusieurs théories fondamentales. Celles de l’énergie (Qi) et des méridiens sont certainement les plus importantes et les plus représentatives.

       Les philosophes taoïstes considèrent que l’univers est constitué d’une énergie pure:                                                                                 le Qi.

Tout ce qui existe n’est qu’une manifestation de cette énergie qui,  anime l’être humain. Cette énergie vitale circule dans notre corps par l’intermédiaire des méridiens et toute perturbation de sa circulation peut entraîner une maladie ou un dérèglement.

        L’état énergétique étant établi, il est alors possible d’apporter un mieux être et un soulagement des différents maux. Pour ce faire, le praticien dispose de plusieurs techniques: l’acupuncture, la moxibustion, le Tuina, la Pharmacopée et le Qi-Gong.

LA MEDECINE CHINOISE  EN PRATIQUE

Le rôle du praticien est de comprendre cette circulation énergétique, de trouver les éventuels dysfonctionnements et de rétablir une circulation plus équilibrée.

La santé et ses dérèglements sont donc compris dans une dimension globale. L’individu est alors considéré comme un tout en prenant en compte non seulement le corps et l’esprit mais aussi l’environnement.

Dans la pratique il est donc nécessaire d’effectuer un bilan énergétique.

Consultations à Bordeaux 
Rendez-vous : 06 35 53 88 87

LES PATHOLOGIES AMÉLIORÉES PAR LA MTC

L’OMS reconnaît officiellement l’efficacité de la médecine chinoise dans de nombreuses pathologies
  • douleurs

  • troubles du système digestif

  • troubles du système respiratoire

  • troubles du système endocrinien

  • troubles du système circulatoire

  • troubles du système urinaire

  • troubles gynécologiques

  • troubles du système locomoteur et nerveux

  • troubles du système musculaire

  • troubles des systèmes oculaire et auditif

  • troubles du système cutané

  • troubles mentaux et émotion